Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

De l'autre côté du monde comme dans la plus petite salle de Normandie les mots seront plus forts que toutes les malédictions

30 Décembre 2015 , Rédigé par François Vicaire

De l'autre côté du monde comme dans la plus petite salle de Normandie les mots seront plus forts que toutes les malédictions

Qu'ils arrivent de loin comme ceux que David Bobée et Béatrice Dalle nous ont envoyé de Taïwan où ils étaient pour les fêtes de Noël avec leur « Lucrèce Borgia » ou qu'ils soient à notre porte, les vœux de nouvelle année viennent toujours du cœur. Ils permettent d'une certaine manière de construire l'avenir et de continuer d'avancer en dépit de tout … et de tous !

Cette année, le Théâtre a été saisi de plein fouet par la folie des hommes... Il en est sorti meurtri en découvrant qu'une salle de concert, un plateau, une piste qui sont des lieux de rassemblement et d'amour pouvaient se transformer en une désolation dans laquelle les spectateurs et les acteurs étaient confondus.

Un deuil national a fait taire un instant ce qui reste plus que jamais le théâtre vivant. Mais très rapidement, la résistance de l'esprit a repris le dessus et prouvé qu'elle était la seule parade à trouver face à l'horreur et à l'intolérance.

Puisse au moins que ce drame rappelle aux responsables politiques que la culture était un élément essentiel de la survie intellectuelle de notre monde et qu'il convenait de lui donner les possibilités de vivre correctement, sans aumônes ni commisération. La conscience et la volonté de l'aider sont des éléments déterminants pour faire barrière à toutes les menaces. Les dernières élections ont prouvé qu'elles pouvaient risquer d'être aussi assassines qu'une kalachnikov… d'où une vigilance qui ne doit pas se relâcher.

2016 sera ce que nous voulons qu'elle soit, solidaire et responsable, fertile en bonheurs multiples à dispenser aussi bien à l'autre bout du monde que dans la plus petite salle de Normandie. Pour que l'acte de création soit plus que jamais un acte de résistance, il faut lui en donner les moyens. Il faut que, acteurs et spectateurs, nous nous en donnions les moyens …

2016 sera une année de lutte, de prise de conscience, de conviction partagée et à faire partager.

Il faut que 2016 soit une année brillante, inventive, téméraire, voire décoiffante. Une année de réflexion, aussi, qui n'effacera pas les horreurs de la précédente mais qui prouvera au monde que la force des mots est plus forte que toutes les malédictions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article