Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

Simon Fleury à « L'Eclat » : l'art d'accorder la raison et la passion

12 Octobre 2017 , Rédigé par François Vicaire

II suffit parfois d'un bac pour changer d'horizon.

Simon Fleury en traversant la Seine pour prendre la direction de « L'Eclat » à Pont-Audemer, s'est trouvé propulsé au cœur d'un nouveau territoire dont le rayon d'action le change des limites qui était les siennes à Duclair.

Cela fait un an maintenant qu'il a pris ses nouvelles fonctions.

Assurant la saison qui avait été préparée par Céline Baeze à qui il a succédé, il a eu le loisir de prendre la mesure de la nouvelle maison dont il a maintenant la responsabilité et surtout de bien appréhender le contexte régional au sein duquel il lui faut désormais oeuvrer. Car les salles de spectacles ne sont plus seulement des lieux de rencontre mais surtout des centres d'intérêt qui touchent toutes les couches de la société et toutes les générations en abordant tous les domaines, qu'ils soient festifs, culturels, voire politiques.

Dans cet esprit qui correspond bien à l'air du temps et à celui de ces nouvelles générations de directeurs à laquelle Fleury appartient, « L'Eclat » se situe à un point stratégique. Et c'est une philosophie que maîtrise parfaitement ce trentenaire dont la jeunesse et d'une certaine manière le regard neuf qu'il porte sur ses nouvelles fonctions correspondent à ce qu'on attend maintenant d'un lieu qui doit faire vivre culturellement non seulement une ville mais tout un territoire.

Pour répondre à des demandes de plus en plus diversifiées et mettre en place des synergies plurielles , Simon Fleury se donne pour mission d'élargir son champs de vision en le portant sur une région qui éclate aussi bien vers la Seine-Maritime, l'Eure et même le Calvados.

 

« A Duclair, on est environné par des « poids lourds » dont les propositions viennent de Rouen, de l'agglomération et quand ce n'est pas du Havre. Le public n'y est pas frustré. Il a l'embarras du choix.

A Pont-Audemer les choses sont différentes. Nous sommes au cœur même d'une ruralité autour de laquelle il y a peu de salles. Nous sommes sans concurrence directe ce qui est un avantage et un inconvénient. L'avantage d'être un point d'ancrage qui nous permet de « ratisser large » et de voir loin . Mais l'inconvénient est de combiner nos actions pour mettre en cohérence des éléments de publics dont les curiosités sont assez différentes les unes des autres et tenir compte d'habitudes auxquelles il faut répondre en douceur ».


Pour ce faire, Simon Fleury a une méthode : celle de faire cohabiter la raison et la passion. La raison est dans la nécessité d'offrir des propositions qui ne soient ni téméraires, ni trop classiques. Quant à la passion, elle est dans la faculté de convaincre et d'entraîner les spectateurs vers des domaines qui ne leur sont pas obligatoirement familiers.

Il a dans cette optique un atout majeur qui sont les jeunes. « L'Eclat » a la chance d'entretenir le dialogue avec une quarantaine établissements scolaires. Avec la réserve de public qu'offre la région, tout cela représente un potentiel que la maison exploite avec succès. Sa capacité d'accueil est d'un peu plus de 360 places assises et 600 debout pour certains concerts. Résultat, les premiers spectacles programmés ont tous faits salle comble !

Une heureuse nécessité à laquelle répond la saison – sa première à Pont-Audemer ! - qui totalise 35 spectacles et quelque 80 levers de rideau. Une fréquence on ne peut plus raisonnable dans ses objectifs mais résolument passionnée dans son élaboration.

Simon Fleury a la chance de disposer d'un bel outil qui a été rénové dans les années 2000. Les ressources techniques et d'accueil de la maison permettent de mener à bien les ambitions artistiques de son directeur qui privilégie une saine équivalence entre le théâtre des mots et celui des corps. Sa saison tient dans cette exigence et dans un souci de donner aux compagnies régionales une place sinon prépondérante du moins significative.

En plongeant dans ce vivier très ouvert, on peut pêcher quelques rendez-vous avec le théâtre d'objet, le théâtre à l'état pur, le cirque, l'humour, la musique et même un cycle shakespearien, les lectures, la danse... bref un beau panorama, intelligent, très diversifié et qui donne envie, d 'échapper aux grisailles citadines en moins d'une heure.

Toute la saison sur : eclat.ville-pont-audemer.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article