Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

« Vox Luminis » à la Chapelle Corneille : une rigueur sereine

30 Mai 2017 , Rédigé par François Vicaire

Les voix et la lumière !

Ces deux éléments s'adaptaient merveilleusement au concert de « Vox Luminis » donné dimanche matin à la chapelle du Lycée Corneille sous l'égide de l'Académie Bach.

L'Académie se plaît à échapper à son creuset originel d'Arques-la-Bataille pour favoriser sur le département, comme le dit Jean-Paul Combet qui en est l'âme, cet « incubateur de talents » qui s'emploie à démocratiser la musique ancienne et l'art baroque en direction de toutes les couches de la société et pour tous les âges. C'est un succès qui ne se dément pas depuis la création du festival en 1997 dont le rayonnement l'impose comme un des éléments de première grandeur de la vie culturelle normande.

Très judicieusement, et pour la première fois, la Chapelle s'ouvrait à la lumière du matin. C'était l'opportunité de lui offrir un éclairage particulier et de mettre en accordance la richesse des ors de son ornementation et la rigueur sereine de la pierre.

On ne dira jamais assez combien ce bel édifice est le réceptacle idéal pour accommoder l'élégance du cadre à la réflexion qu'il inspire.
Ce dimanche avec le concert de « Vox Luminis » c'est la rigueur qui prévalait.

Lionel Meunier qui anime cette admirable formation avait réuni pour la circonstance un certain nombre de motets composés par les nombreux membres de la famille Bach. Autour du cantor de Leipziz, on connaît surtout ses descendants alors que son antériorité familiale a été également d'une étonnante richesse.

Pour ce concert Lionel Meunier a retenu quelques uns seulement des exemples les plus significatifs d'une énorme production familiale.

Bien sûr, l'intérêt n'est pas toujours d'une égalité absolue. Les motets, œuvres de circonstance pour les office luthériens, répondent surtout à des nécessités de réflexion pour lesquelles les éléments musicaux passent au second plan. Mais cette succession de grandes pièces permet au choeur, à géométrie variable, de « Vox Luminis » de porter la grandeur spirituelle d'un dépouillement qui tient à la qualité des timbres et à celle, toute intérieure, des interprétations.

Un grand moment qui trouvera en quelque sorte son prolongement avec l'interprétation par « Vox Luminis » de la messe en Si de Jean-Sébastien en clôture du festival d'Arques-le-Bataille le samedi 26 août à 21 heures en l'église d'Arques.

Enfin rappelons que le festival Bach toujours à la chapelle Corneille et à 11 heures qui sont ses lieux et ses horaires de prédilection termine sa série consacrée au clavecin et au piano romantique, le dimanche 10 juin avec Rémy Cardinale qui interprètera des oeuvres de Chopin.

Photo : Wägner Csapo Jozsef

Tout le programme du Festival de Musique ancienne (du 22 au 26 août) sur

contact@academie-bach.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article