Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

« Qui suis-je ? » : une passionnante ébauche de réponse par Yann Dacosta

31 Mai 2017 , Rédigé par François Vicaire

En général, la « cuisine » interne d'un spectacle échappe aux spectateurs et c'est une bonne chose qu'ils ignorent tout des secrets de son élaboration.

Mais, il y a, comme dans tout, des règles qu'on peut transgresser et c'est une démarche que Yann Dacosta affectionne et qu'il a mise en application cette semaine.

Il y a chez lui comme une manière de mettre à nu son travail et de démonter, à travers des « maquettes » préliminaires, les rouages des productions qu'il met en scène.

C'est un exercice qui relève de l'initiation surtout quand il s'adresse à un jeune public dont la curiosité est aiguisée tout autant par les textes, le plus souvent contemporains, qu'il découvre que par les moyens mis en œuvre pour parvenir jusqu'à eux.

Le « Qu'y suis-je » de Thomas Gornet est exemplaire de cette démarche intellectuellement généreuse.

Le travail réalisé en amont par le « Chat Foin » était ainsi présenté à la Chapelle Saint-Louis devant des « regards amis » mais surtout devant des élèves de troisième qui ont pu, d'une certaine manière, prendre leur part des attentes contradictoires qui traversent l'adolescence et qui forment l'argument de la pièce.

L'histoire se déroule dans le vestiaire d'un établissement scolaire. Lieu de rencontre entre copains mais aussi espace de solitude ou de trouble que l'amitié seule ne parvient pas à combler.

Dans cet environnement « survitaminé » où des jeunes gens se cherchent et jaugent leur propre personnalité ou leur propre faiblesse en se lançant des défis réciproques, il y a ceux qui s'affirment et d'autres qui au contraire en viennent à se poser la question fondamentale du « Qui suis-je ? »

Sur ce thème essentiel, Thomas Gornet a construit une histoire dans laquelle les attentes, les doutes, les espérances et les non-dits engagent les comportements de toute une vie.

C'est sensible, d'une grande justesse de ton et d'une pudeur absolue. La pièce se déroule entre trois comédiens qui endossent plusieurs personnages à l'exception du héros principal autour duquel viennent se fracasser les lazzis et les brimades.

Pour présenter cette ébauche de spectacle, la proposition de Yann Dacosta s'est répartie entre deux postulats. D'un côté, il y a la pièce en devenir qui prend progressivement sa réalité à l'aide d'éléments de décors et dans des lumières qui sont encore en devenir et de l'autre une lecture dans laquelle les mots prennent leur sens sans le secours de la scénographie.

Dans ce double exercice, les comédiens naviguent entre la réalité de la scène et l'exercice préparatoire du texte avant d'entrer dans le jeu lui-même. On y retrouve Manon Thoret dont on connaît déjà la pertinence (on l'a vue, entre autres, chez Thomas Jolly) et deux nouvelles personnalités qui sont d'heureuses révélations, du moins, pour la Normandie. Il s'agit de Côme Thieulin qui fait valoir une belle sensibilité dont les fragilités viennent se heurter à la solide présence, quasi animale, de Théo Costa Marini.
La mise en scène s'appuie pour une grande part sur la projection des dessins de Hugue Barthe et la scénographie de Grégoire Faucheux. D'après ce qu'on peut en juger dès maintenant, l'ensemble baigne dans un climat où les lumières et les jeux d'ombres habillent un univers dépouillé qui laisse aux comédiens toute latitude pour s'investir avec passion et enthousiasme dans ce qui sera un beau message de tolérance et d'espoir, pour tous ceux qui cherchent une réponse à ce « Qui suis-je ? » qui les taraude.

Réalisé avec le soutien de « La Rotonde » à Petit-Couronne, « Qui suis-je ?»  est co-produit par Dieppe Scène Nationale, le Rive-Gauche, L'Etincelle et l'Atelier des Spectacles à Vernouillet et sera présenté au Rive-Gauche les 15 e 16 mars 2018

Photo : Arnaud Bertereau - Agence Mona

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article