Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

La Seine-Maritime : la terre d'élection de la parole

22 Mars 2017 , Rédigé par François Vicaire

Marianne Clévy devrait offrir une boussole à ceux qui cherchent à s'y retrouver dans la nouvelle programmation de « Terres de Paroles » qu'elle a mise en place.

En effet dans le foisonnement de cette exploration au pays des livres qui commence dès le 23 mars et va se terminer fin avril, les propositions sont telles que l'on a du mal à sélectionner son bonheur au milieu de tous ceux qui sont proposés.
Heureusement, les choix sont quelque peu facilités grâce aux thématiques qui s'emploient à lancer des pistes autour desquelles s'organise une multitude de rencontres, de lectures, de théâtre avec en prime des rendez-vous tout azimut qui s'éparpillent un peu partout en Seine-Maritime.

L'objectif , généreux, se donne pour mission de porter la bonne parole culturelle dans les principales villes de département mais aussi dans le moindre chef-lieu d'arrondissement... un principe particulièrement louable et qui justifie une dispersion d'intérêt qui a l'avantage de démultiplier les demandes mais l'inconvénient de restreindre le « champ des possibles » alors qu'on aurait envie de tout voir et de tout entendre.

« Amour, justice et débordements » , « Mémoire pour le futur», l'Oulipo et une immersion dans la « galaxie Tolkien » sont les points forts autour desquels s'organise un itinéraire d'une richesse exceptionnelle dont il faudra, pour bien en profiter, fixer minutieusement les étapes en s'offrant le luxe de quelques déviations surprenantes comme la randonnée à vélo.dédiée à l'Oulipo auquel un large volet est consacré. On est surpris, d'ailleurs, qu'il n'y ait pas eu de place pour le Moulin d'Andé, grand centre de  pensée  oulipienne où séjourna jusqu'à la fin de sa vie Maurice Pons, ami de longue date de Paul Fournel et où Sylvie Habault et Guy Faucon entretiennent, contre vent et marée, l'esthétique et le ton d'un esprit authentiquement oulipien.

Lors de la dernière édition de « Terres de paroles » nous avions déploré que la Normandie ait été si peu représentée ou du moins reléguée au second plan par rapport à ses auteurs et aux comédiens appelés à les servir. Cette fois le tir a été singulièrement rectifié...

Côté auteurs Gustave Flaubert, Hector Malot, Maeterlinck – si son séjour à Saint-Wandrille et sa liaison avec la sœur de Maurice Leblanc fait du père de « L'oiseau bleu » un normand d'occasion – sont à l'honneur. De contemporains, on n'en trouve guère ou bien peu... parisianisme oblige !

Par contre du côté des interprètes, des musiciens et des metteurs en scène, les rangs sont plus serrés.

On y retrouve Laëtitia Botella, Yann Dacosta, Philippe Davenet, Pierre Delmotte, Paul Desveaux, Valérie Diome, Vincent Fouquet, Marie-Hélène Garnier, Thomas Jolly, Jean-François Levistre, Jean-Pierre Menuge, Anne-Sophie Pauchet, Alexis Peltier, Bruno Putzulu, Alexandra Rubner, Olivier Saladin, Jean-Marc Talbot, Laurent Terrier etc....

Quant aux lieux, ils mettent en valeur des salles que l'on connaît et d'autres à découvrir. Elles vont permettre au public de faire quelques belles incursions « touristico-culturelles » dans l'esprit de ces festivals qui sont en priorité destinés plus à l'extérieur qu'aux habitants du cru qui bien souvent se sentent étrangers à des manifestations « chics et chocs » dont l'intérêt est indéniable mais singulièrement limitées sur le plan local qu'il déclenche.

Une manière pour le Département qui « met le paquet » sur le plan de son investissement logistique et financier pour porter la bonne parole sur ses terres.

Notre photo : Jean- Marc Talbot et Marie-Hélène Garnier : deux normands sur leur terre

 

Toute la programmation sur : terresdeparoles.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angeline 24/03/2017 14:28

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog.