Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

Vincent Lacoste : le magicien du « Relais »

9 Septembre 2016 , Rédigé par François Vicaire

Vincent Lacoste : le magicien du « Relais »

Ce qui est rare se mérite.... c'est une évidence qui devient une certitude une fois que l'on est parvenu au « Relais » en pleine campagne normande chez Vincent Lacoste.

Cela fait quinze ans maintenant que ce comédien, chorégraphe, homme de scène et de passion dont toute la carrière s'était menée jusque-là dans la frénésie des capitales a décidé de prendre le large et de mettre de la distance entre les urgences de l'instant et les nécessités de la réflexion sans pour autant négliger son travail avec sa compagnie « Expir ».

Une démarche en forme d'expérience qui lui a permis de construire dans cet endroit, loin de tout mais pas de tous, un lieu d'accueil et de résidence mais aussi une plate-forme d'échanges qui permet au spectacle vivant de se revivifier.

S'y retrouvent des compagnies ou des individualités fortes et originales qui redécouvrent dans le calme le bonheur de se pencher sur leur travail et, par voie de conséquence, sur elles-même.

C'est une démarche singulière – dans le bon sens du terme – basée tout à la fois sur la convialité, et on peut compter sur Vincent Lacoste pour qu'elle soit productive et généreuse, et en même temps construite sur une philosophie qui n'enferme pas ceux qui la pratiquent.

Au Catelier, en effet, on peut être seul sans être jamais solitaire.

Un axiome qui illustre bien une démarche disponible dont les premiers bénéficiaires, en plus des intervenants, ont été les habitants de la région immédiate.

En effet, très rapidement Vincent Lacoste a voulu que les projets qui naissaient ou se parachevaient chez lui trouvent d'une certaine manière leur application auprès de cette notion un peu magique sans laquelle rien ne serait : le public.

Un public très diversifié. En plus d'afficionados qui dès le départ ont affirmé une âme d'explorateurs, les habitants des communes environnantes ont bénéficié d'une accessibilité échapant aux sentiers battus de la culture officielle. Ainsi, par l'intermédaire des communautés de communes, un public neuf a été confronté à des projets quelquefois très éloignés de la vision que leurs habitants avaient de l'expression artistique. Le principe se veut actif et favorise des participations directes comme ce sera le cas cette année avec un groupe de femmes de la région qui vont intervenir dans une performance de Pascal Lièvre sur le féminisme.

Les résidents qui se succèdent sous les ombrages du Catelier ne se soumettent pas toujours à cet exercice périlleux car au « Relais » on cultive une totale liberté d'action. Pourtant beaucoup se plient avec bonheur aux découvertes que sont appelés à faire des membres des clubs du 3ème âge, des enfants des écoles, des clubs de personnes handicapées et de tous ceux qui constituent le tissu social et humain d'une région rurale et s'abandonnent avec une délectation curieuse aux joies de la découverte surprenante.

Découverte d'une esthétique, d'un mode d'expression différent et souvent novateur, découverte aussi pour les intervenants eux-mêmes d'une réflexion, voire d'une prise de conscience générées par un lieu qui est un creuset de créations échappant aux modes et qui s'imprègnent d'une authenticité que Vincent Lacoste entretient dans cette enclave préservée et donc privilégiée.

Il y a des lieux qui sont magiques.... il suffit seulement de trouver le bon magicien : il est au Catelier.

Toutes les infos sur : www.le-relais-theatre.fr

photo :Jérôme Séron

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article