Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

ORN : Sur les hautes marches du podium normand

3 Septembre 2016 , Rédigé par François Vicaire

ORN : Sur les hautes marches du podium normand

L'annonce d'une saison a toujours quelque chose de périlleux dans la mesure où il faut globaliser sans être réducteur.

Dans l'élaboration de sa très riche programmation 2016-2017 pour l'Orchestre Régional de Normandie, Guillaume Lamas plutôt que de s'en tenir à une démarche thématique a préféré mettre en place de grands espaces ouverts à la diversité et à la curiosité.

« Nous nous efforçons d'aller vers les attentes de notre public, celui qui nous est fidèle depuis des années et celui que nous nous employons à convaincre.. En réalité je devrais parler de nos publics tant, depuis quelques années, il a su se diversifier aussi bien au niveau des tranches d'âge que des couches sociales. Dans le contexte actuel où la culture a de plus en plus besoin de s'ouvrir aux autres, une véritable nécessité culturelle et humaine doit privilégier des axes de développement et surtout de rayonnement interpellant le plus grand monde ».

C'est en quelque sorte le but que s'assigne l'Orchestre Régional de Normandie dont le vocable dit bien la place qu'il occupe dans son rayon d'action naturel à savoir le Calvados mais aussi, celle qu'il est appelé à tenir dans le cadre de cette « Grande Normandie » qui doit être tout à la fois géographique, économique et culturelle.

« Cette nouvelle dimension politique nous impose d'agrandir nos rayons d'action et d'être extrêmement attentif aux attentes des publics auxquels elles sont destinées et qui, dans leur grande majorité, nous font confiance. Ce qui accroît d'autant plus notre responsabilité à leur égard et à l'égard de nos partenaires financiers. Cette responsabilité nous dicte une volonté d'assurer une transmission des savoirs harmonieuse et exigeante favorisant l'accès à une culture sans exclusive, dynamique insufflée et portée par la création musicale et ses corollaires ».

320 manifestations en 2016

Tout cela s'est concrétisé pour la saison dernière par une alignée de chiffres éloquente représentant quelque 320 manifestations se répartissant en 202 concerts (out public et action culturelle et 119 actions culturelles le tout irriguant et sensibilisant 140 communes du Calvados, de la Manche, de l'Orne, de l'Eure et de la Seine-Maritime.

La nouvelle saison va répondre à la même exigence en l'accentuant encore avec de nombreux projets choeur et orchestre et la participation d'une quarantaine de solistes. Ils vont se répartir la tâche de construire neuf programmes de musique de chambre, un projet lyrique, un récital, un concert littéraire, trois spectacles consacrés à la famille et à l'humour, un concert de musiques actuelles, un concert de musique savante du monde et trois ciné-concerts. Le tout représentant une trentaine d'oeuvres du grand répertoire orchestré et arrangé pour un effectif instrumental dont la souplesse et la mobilité permettent de le plier à toutes les formes musicales et à toutes les interprétations.

De ce beau panorama émergent deux créations qui seront diffusées en novembre 2016 et significatives de l'intelligence et de la curiosité de la politique menée par l'ORN.

Ce sont « Les défertantes » et « Le siffleur ».

« Le siffleur », c'est en quelque sorte un hommage à cet art si particulier qui consiste à donner du souffle aux couleurs de la mélodie. Pour ce concert très particulier, le siffleur sera Fred Radix, grand représentant d'une tradition qui retrouve ses lettres de noblesse. Accompagné par l'ochestre Régional, il interprètera des œuvres de Schubert, Mozart, Bizet, Strauss dans des transcriptions qu'a réalisées Olivier Vonderscher.

Quant aux « Déferlantes », elles s'inscrivent dans le cadre d'un concert littéraire construit autour du roman de Claudie Gallay sur une partition de Gilles Alonzo commandée pour la circonstance par l'ORN.

Autres temps forts de la saison : Le « Rake's progress » de Stravinsky mis en scène par David Bobée. Les mises en scène de Bobée ne sont jamais anodines et c'est la première fois qu'il va s'attaquer au monde de l'opéra. (les vendredi 4 à 20 heures et dimanche 6 novembre à 17 heure au théâtre de Caen). Après le Luxembourg, l'ouvrage viendra à l'Opéra de Normandie où il sera un des points forts de la saison lyrique.

Autre grand moment, celui qui donnera à Vincent Dumestre l'occasion de diriger l'ORN pour un concert consacré au contre-ténor Farinelli avec Paolo Lopez qui est un des plus brillants représentants du chant baroque. (du samedi 15 au dimanche 23 juillet).

De jeunes talents normands

En feuilletant la saison, on peut relever la participation des élèves du conservatoire à Rayonnement Régional de Rouen dans un projet intitulé « Sérénades et suites dansées » qui leur donnera l'occasion de s'initier aux mystères d'un orchestre professionnel et d'avoir ainsi une approche de leur futur avenir.

L'avenir, justement, il sera aussi présent avec une série de dix programmes donnant rendez-vous aux « Jeunes talents normands ». Une série qui se complètera de deux concerts consacrés aux jeunes chanteurs amateurs qui tout au long de l'année auront travaillé un programme sur le thème de la danse.

On trouvera d'heureuses découvertes tout au long de cette saison qui s'ouvrira avec « Un requiem allemand » de Brahms, dans un arrangement d'Alain Mabit et qui sera dirigé par Luciano Acocella dont les rouennais ont gardé un souvenir trop rapide.

Plus que jamais Caen se trouve aux portes de Rouen ou plus exactement la grande Normandie s'offre des passerelles culturelles. Ce sont à chaque fois de nouveaux paliers qui permettent à l'ORN d'accéder aux plus hautes marches du podium culturel.

Tout le détail de la saison sur www.orchestrenormandie.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article