Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Théâtre en Normandie

A Jumièges : les grandes vacances de la photographie

4 Juillet 2016 , Rédigé par François Vicaire

A Jumièges : les grandes vacances de la photographie

L'abbaye de Jumièges est un endroit exceptionnel.... l'un de ceux où le souvenir des splendeurs passées répond aux nostalgies romantiques des plus belles ruines de la Seine-Maritime.
Le conseil général de la Seine-Maritime en a fait un « Centre des arts visuels » et c'est une fonction correspondant parfaitement à un cadre destiné à diffuser toutes les formes artistiques et techniques qu'offre la photographie.

C'est une manière de sublimer un art qui s'adapte à toutes les formes d'évolution et, quelles que soient les performances de la technique, passe obligatoirement par cet intermédiaire incontournable par lequel se transmettent toutes les beautés ou toutes les misères du monde, qu'est le regard

La nouvelle exposition que l'on peut admirer actuellement à Jumièges jusqu'au 13 novembre regroupe les témoignages et les prolongements d'une époque qui vit naître une véritable révolution sociale : l'arrivée des congés payés.

Il faut imaginer ce que fut cette découverte pour le monde du travail que ces grandes et nouvelles heures de loisir qui lui étaient offertes.
L'exposition fait la part belle à 1936, à ces « congés payés » dont les joies paisibles se prolongèrent jusque dans les années 50 quand l'arrivée du phénomène « club'med » déclencha des bonheurs plus exotiques.

Cartier-Bresson et Guy Le Querrec furent les témoins de ces jours heureux et fixèrent sur la pellicule des modes de vie que la guerre avait figées.

L'un et l'autre sont les témoins de leur époque et leur travail photographique relève du reportage, de la manière dont ils regardent vivre leurs congénères à une époque qui est aujourd'hui révolue et dont il est d'autant plus précieux de conserver le souvenir.

Pour donner un prolongement naturel à ces premiers éblouissements, l'exposition a invité également Harry Gruyaert et Martin Parr. Le premier est un homme du nord, aux ciels lourds et aux horizons qui parfois se noient dans les brumes maritimes. Il a choisi les bords de mer pour cette exposition même si, selon son expression, il a volontiers porté « ses pas vers les bords du monde ». D'où une nécessité d'insérer des notes de couleur dans ses compositions qui seraient académiques si, par exemple, ses cabanes de bains ne venaient percer l'horizon tourmenté de la baie de Somme.

Quant à Martin Parr, il laisse son objectif s'attarder sur les touristes de son temps ... ceux à qui les émotions de 36 sont devenues étrangères et qui pour s'étonner ont besoin d'aller chercher très loin les beautés qu'ils ne savent plus trouver dans les bonheurs simples qui sont à leur porte. C'est une promenade en sourire qui s'attache aux situations, à la cocasserie, au décalage qui se créé entre un légitime désir de voir de nouveaux paysages et les plaisirs d'en profiter dans une consommation de groupe.

Ces derniers témoignages sont « accrochés » si l'on peut dire sur tout le parcours qui mène au logis abbatial superbement restauré et qui à lui seul vaut une visite. Autour des fameux « écorchés » qui forme le noyau central de l'exposition s'ordonnance les éléments de cette belle exposition sortie des cartons de l'agence Magnum

Elle offre de belles confrontations de style mais on nous permettra d'avoir une tendresse particulière pour Cartier-Bresson et Guy Le Querrec qui dans la magie des « noir et blanc » captent la réalité des êtres dans cette irremplaçable esthétique de l'instant.

DLe dimanche 17 juillet à 15h00 au logis abbatial, les Filles du Bord de Scène) Le dimanche 17 juillet à 15h00 au logis abbatial, batial de l'abbaye un spectacle dédié aux congés payés en lien avec cette exposition ! batial de l'abbaye un spectacle dédié aux congés payés en lien avec cette exposition

Photo : Dimanche sur les bords de la Seine - 1938 © Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

A noter que le dimanche 17 juillet à 15 heures au logis abbatial de l'abbaye, "les Filles du Bord de Scène" présenteront un spectacle dédié aux congés payés en lien avec l'exposition !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article